La région Nouvelle Aquitaine et Bordeaux Métropole signent pour l’Urban Air Mobility (UAM).

La région Nouvelle Aquitaine et Bordeaux Métropole ont signé ensemble la lettre d’intention du projet Urban Air Mobility (UAM).

L’UAM en partenariat avec l‘Europe (European Innovation Partnership for Smart Cities de la Commission européenne – EIP SCC), devra étudier la faisabilité de l’intégration de la dimension aérienne dans la mobilité de demain, notamment en termes de tourisme, business ou logistique.

En clair, les drones et les voitures volantes au-dessus de nos têtes, dans le ciel.

Un pacte avec l’avenir

Après la signature de Toulouse hier, Anvers il y a quelques jours, l’autre pôle aéronautique français qui compte parmi les plus importantes sociétés aéronautiques, aérospatiales et de défense, signe avec l’avenir.

Alain Rousset, le président de la Région, accompagné pour l’occasion de Christiane Mulat, Alain Juppé président de Bordeaux Métropole, Vassilis Agouridas, pilote  du projet UAM pour Airbus, Philippe Merlo pour L’EuroControl,  et un représentant de la direction générale de l’aviation civile ont paraphé chacun la lettre d’intention de l’initiative européenne autour de la mobilité urbaine aérienne « Urban Air Mobility » à Bordeaux à Cap Sciences cet après-midi.

Dans le public, on  pouvait noter quelques personnalités et acteurs du monde du drone :

  • Juliette Mallez d’Aerospace Valley,
  • Gilles Olichon directeur d’Air Marine qui conduisait ces jours-ci les essais du projet PELICAN,
  • Jean Dominique Lauwereins, directeur de Dronisos, qui illuminait la semaine dernière la Garonne et les quais de Bordeaux, avec un spectacle d’une centaine de drones lumineux,
  • Nicolas Martin pour Bordeaux Technowest qui organise le prochain salon international du drone professionnel l’UAV SHOW 2018 à compter du 10 octobre, toujours en région bordelaise,
  • James Rebours, en charge de l’innovation/supply chain pour Cdiscount, partenaire avec Thalès, du projet PELICAN
  • et surtout, Jean-Marc Grolleau, chef d’orchestre régional de cette signature, animateur de la filière drone régionale AETOS, interlocuteur principal des acteurs français du drone, y compris auprès des instances européennes.

Si cette signature politique n’est pas un aboutissement, elle est un début, celui d’un futur qui prend forme, devient enfin possible par l’implication de grands acteurs institutionnels et figures politiques, la Métropole la plus attractive dans la plus grande et dynamique région de France.

Tout reste à faire à partir de maintenant, rechercher l’adhésion du public, agréger les partenariats et les financements, intégrer cette faisabilité dans le projet urbain, qu’il faut désormais voir en 3 dimensions, et enfin adapter les aspects juridiques et réglementaires.

Ça sent bon le futur, non ?

D’autant que Bordeaux Métropole interrogeait sur son futur avec l’initiative BxM 2050. Les premiers rendus sont attendus le 27 septembre.

Les astres s’alignent 🙂

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire