Taxi-volant Uber Air – un démonstrateur en 2020

Article de CBS News du 8 mai 2018, 07:44 – Extraits :

Le PDG de Uber Dara Khosrowshahi s’exprime sur les taxis volants, l’avenir (et la reprise d’une entreprise en crise).

Uber publie de nouvelles informations sur Uber Air, un plan ambitieux visant à lancer une flotte de taxis volants autonomes en deux ans.

Nous pensons que les villes vont verticaliser leurs modes de transport et nous voulons en faire une réalité » dit Dara Khosrowshahi à CBS News.

Le PDG Uber a déclaré que son nouveau modèle de taxi aérien montre la vision de l’entreprise pour l’avenir du transport.

Les clients passagers demandent un Air Uber sur leur téléphone, puis l’attendent sur toit de l’immeuble, d’où l’avion décolle.

Jeff Holden, chef de produit de Uber, dit qu’ils sont encore dans la phase de conception et explique que la technologie fonctionne comme un hélicoptère, avec des rotors empilés. Mais à la différence d’un hélicoptère, l’avion aura des grappes de petites hélices et fonctionnera à l’électricité, ce qui rend plus silencieux, plus efficace et plus abordable.

Pilotés dans un premier temps , l’objectif est que ces taxis deviennent autonomes.

L’un des principes clés de cette technologie est, pour nous, d’avoir quatre passagers par véhicule.

Uber prévoit d’avoir des démonstrateurs en vol Air dès 2020.

La société a également conclu un partenariat avec la NASA pour développer la technologie pour contrôler la circulation aérienne et prévenir les accidents. Les deux premières villes Uber Air seront Dallas et Los Angeles.


Commentaires :

De très grands groupes comme Amazon, IBM ou Google, investissent des milliards dans le futur. La mobilité,  la logistique (livraison du dernier kilomètre, robotique, l’IA et les drones), sont des enjeux aux retombées financières enivrantes.

Les technologies suivent, mais …

  • la règlementation française traine et sera très vite absorbée par la réglementation européenne,
  • les urbanistes et promoteurs immobiliers n’ont pas encore conscience des aménagements nécessaires qu’il leur faut envisager aujourd’hui  (dans 20 ans un immeuble non dronisé, sera aussi attrayant qu’une résidence sans parking ou garage aujourd’hui)
  • L’urbanisme qui devrait préparer les normes des toits dronisables, considère encore les drones comme des appareils photos volants.
  • les aides à la recherche de nos pépites françaises mais ne sont pas adaptées à des années de R&D.

La France part avec très un sérieux handicap dans la course au ciel.


article original : https://www.cbsnews.com/news/uber-ceo-dara-khosrowshahi-flying-cars-uber-air/

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire