TORONTO 2051 – les drones de livraison sont envisagés

Lorsque l’ONTARIO, au Canada, a lancé, en 2016, sa grande étude sur son futur (PLAN DE TRANSPORT POUR LA RÉGION ÉLARGIE DU GOLDEN HORSESHOE , autour de la ville de TORONTO, axe et frontière Canada/USA, ils ont dissocié les flux marchands, des flux humains, pour se projeter en 2051.

Les flux marchands sont étudiés en croisant une impressionnante quantité de données, de rapports, de consultations et d’analyses. Les circuits et modes de ces flux incluent, le rail, l’aérien, le transport maritime et bien sûr le transport routier.

Parmi ceux-ci, la solution de livraison par drones est belle et bien envisagée.

Voici un extrait du rapport « Ontario – Greater Golden Horseshoe Transportation Plan » consultable dans sa totalité en anglais ici :

(…) Autres technologies susceptibles d’influer sur les modes de livraison

Certains détaillants et distributeurs ont commencé à tester l’utilisation de drones – c’est-à-dire de véhicules aériens sans pilote – pour livrer des produits aux consommateurs et aux entreprises. Amazon a commencé à tester la livraison de drones au Royaume-Uni en Décembre 2016, et UPS a commencé ses essais aux États-Unis en février 2017.

Au Canada, une entreprise appelée Drone Delivery Canada travaille avec des partenaires pour développer, implanter et commercialiser une plateforme logistique de livraison de drones, pour ces partenaires, qui comprennent les entreprises nationales, et les détaillants et les distributeurs. Ces partenaires indiquent que les drones pourraient leur permettre d’étendre leurs capacités logistiques existantes. L’objectif immédiat est de développer et de tester des applications dans le sud de l’Ontario, en Alberta et au Québec, en suivant les lignes directrices et les cadres de Transports Canada. D’autres applications potentielles comprennent la livraison de produits et de fournitures aux collectivités rurales éloignées. (…)


J’interrogeais les services du ministère des transports (Transportation Planning Branch, Ontario Ministry of Transportation), le 9 janvier dernier, à propos de cette étude et en particulier sur la place des drones dans la ville en 2051. Voici, un extrait de la réponse reçue le 2 mars :

Toute ressemblance avec une consultation lancée par Bordeaux Métropole très récemment n’est pas fortuite, et pourrait même être une opportune source d’inspiration.

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire