La livraison par drone va-t-elle faire disparaître les livreurs ?

Camion de livraison DHL
Camion de livraison DHL

« Les enfants, vous rentrez s’il vous plaît, le drone des courses arrive dans deux minutes.

Emmanuel, tu rentres le chien et tu le tiens cette fois.

J’arrive, je suis juste au-dessus de la Garonne » 

Mais revenons un instant en arrière.

Les premières automobiles qui traversaient à vive allure les villes et villages, au début du siècle dernier, obligeaient les maires et les préfets à prendre des arrêtés pour limiter la vitesse, les risques d’accident et les craintes.

L’automobile arrivait sur nos routes et dans nos vies, plus vite que le cadre réglementaire.

Inéluctablement, plusieurs corps de métiers ont disparu, remplacé par d’autres. Le mécanicien, le pompiste, le chauffeur de taxi, a remplacé le maréchal-ferrant, le cochet, ou encore le charron.

Tweet livraison par drone, robots et métiers
Tweet livraison par drone, robots et métiers

Il en sera de même dans les années qui viennent, bien qu’en réalité, ça commençait hier.


Une évolution majeure se prépare au-dessus de nos têtes. Autant l’anticiper.

Au-delà de toutes les opportunités et les débouchés qu’amène le secteur du drone, c’est bien le drone commercial, celui de la livraison qui m’intéresse. Plusieurs facteurs poussent dans ce sens, qu’ils soient commerciaux, écologiques, demandés par le consommateur, la livraison par drone arrive.

Le cabinet PWC prévoit, dans son étude de 2016, que le secteur du drone va générer 127 milliards de dollars, dans le monde, dans les années qui viennent.

Autorisation de vol pour drones aux USA
Autorisation de vol pour drones aux USA – drones de livraison

L’étude de 2013 qui aidait le président Trump à signer son autorisation de vol des drones commerciaux, il y a quelques semaines, chiffrait les retombées à 81 milliards de dollars et 100 000 emplois pour les USA, à l’horizon 2025. Il s’agit de l’expérimentation de l’intégration du drone commercial dans le trafic aérien des USA (avec l’aval de la FAA, l’équivalent de notre Direction générale de l’aviation civile – DGAC).

 

Si ces sommes colossales ne vous parlent pas, disons que les amoureux de la planète que nous sommes, ne manqueront non plus de noter que l’empreinte écologique d’une drone est très faible. Moins de 5 centimes d’électricité au kilomètre. Ceci en comparaison au prix de reviens du petit colis porté par le facteur en voiture, en fin de tournée en zone rurale.

Camion de livraison DHL
Camion de livraison DHL

En ville, les livreurs en « arrêt livraison » le matin seront plus rares et soulageront le trafic urbain de manière significative. Ce qui devrait plaire aux collectivités notamment.

Toujours sceptiques  ?

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire